Gîtes et chambres d'hôtes en Cotentin
Gîtes et chambres d'hôtes en Cotentin

Les cinq paysages du Cotentin

Le Cotentin est une région très généreuse avec mille trésors à découvrir, souvent peu connus mais méritant le détour. Selon vos goûts, votre énergie et votre temps de séjour dans nos gites ou chambres d’hôtes, vous trouverez ici de quoi vous satisfaire : visites culturelles, randonnées, architecture, histoire, visites industrielles, gastronomie, repos, paysages, plages, forêts, sports… Vous pourrez vivre le Cotentin à votre façon.

 

Les possibilités sont tellement nombreuses qu’il n’est pas possible de tout lister ici et puis chacun vient chez nous avec des envies ou des besoins différents. C’est pourquoi, pour vous permettre de goûter à notre région, nous avons choisi de vous proposer quelques pistes, en découpant arbitrairement le Cotentin en cinq pays bien différents.

 

Vous trouverez également des liens vers des sites plus complets et bien documentés, où vous pourrez puiser dans les activités qui vous intéressent, en les situant sur des cartes. Le périmètre est volontairement limité au Cotentin, sur un rayon de 50 km autour de Tocqueville, il y a déjà là largement de quoi s’occuper quelques soient vos envies !

 

Il n’y a donc pas tout dans cette sélection rapide, loin de là. Nous pourrons vous donner bien plus de détails à votre arrivée et vous trouverez dans votre gîte ou chambre d’hôtes, un cahier avec les programmes des manifestations plus précis, nos bonnes adresses, les marchés, les expos ou différents circuits à faire en voiture, en vélo ou à pied et bien d’autres infos, qui feront de votre séjour en Cotentin, un séjour bien à vous…

La côte Est, le Val de Saire

La côte Est, le Val de Saire, à proximité immédiate de Tocqueville, sillonné par le chemin de grande randonnée GR 223 : de grandes plages de sable ou de galets, des balades romantiques dans les rochers ou sur les chemins de douaniers, une grande zone de production maraîchère et ostréicole et des paysages qui sentent bon les vacances.

En sortant de la Laiterie, en prenant sur la droite, au plus près, vous croiserez le ravissant village et le phare de Gatteville qui se visite (365 marches et le plus beau panorama de la région, avis aux amateurs courageux !). C’est à deux pas de la Laiterie et le parcours peut se faire bien sûr en vélo. Nous vous recommandons une pause chez M. Burnel, charcutier traiteur doué de profession : il vous conseillera ses petits plats et le week-end, sa rôtisserie avec gigots d’agneau et autres poulets rôtis délicieux.

Le Phare de Gatteville Le Phare de Gatteville

Le port de Barfleur vous accueille même par gros temps (peut être encore plus joli d’ailleurs). Un des plus beaux villages de France avec ses chalutiers et ses étals de fruit de mer, les petites maisons en pierre, les boutiques et les balades dans les rochers sur les traces de Guillaume Le Conquérant ou sur celles des étrilles et des tourteaux… Nous avons plusieurs adresses à vous donner pour le plaisir des yeux ou des papilles.

 

Les activités sont nombreuses : voile, balade à cheval ou visites commentées de châteaux.

Justement, longez donc la côte jusqu’à Réville avec sa jolie plage de Jonville. Il y a un cinéma, le Richelieu, qui vient d’être refait avec une programmation à faire pâlir le Méga CGR de Cherbourg.

Encore 6 km et voici le port, le village et le fort de Saint-Vaast-la-Hougue, construits par Vauban et classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 2008. Le marché, l’exceptionnelle épicerie fine traditionnelle Gosselin… Pour faite une étape, nous vous conseillons un chocolat ou un thé à la pâtisserie Marie, à côté de l’office de tourisme. Goûtez leur brioche feuilletée, il n’en restera pas !

Une balade au musée maritime sur l’ile de Tatihou où vous accéderez soit à pied, à travers les parcs à huitres ou encore par un curieux bateau bus amphibie. Vous pouvez y déjeuner ! Pour les amateurs de musique, pensez au festival « Les traversées de Tatihou ». Les bassins ostréicoles peuvent se visiter eux aussi.

 

Et encore un peu plus loin, Quinéville avec sa grande plage et surtout son golf en link, qui ne manque pas d’intérêt pour les bons joueurs ! Pour les autres, faites halte à la biscuiterie, elle se visite et on déguste ! 

 

Si vous continuez sur la côte Est, vous arriverez à Utah Beach, plage tristement sélèbre pour avoir été atteinte la première par les Alliiés lors du Débarquent le 6 juin 1944.

Moulin de Marie Ravenel à Réthoville Moulin de Marie Ravenel à Réthoville

Autre balade au départ de la Laiterie : si vous prenez à gauche en sortant de notre chemin, vous trouverez les mares de Néville et de Cosqueville où vous croiserez sûrement les cormorans, poules d’eau et autres grues, vous pourrez poser vos vélos ou bâtons de marche parmi les blockhaus de la plage de Néville, avant que la mer les engloutisse…

 

Un peu plus loin, arrêtez vous au Moulin de Marie Ravenel où vous apprendrez comment on vivait chez nous au début du siècle et à faire le pain au feu de bois. Une visite pleine de poésie…

 

Mais vous voici dans les ruelles de Fermanville. Après un thé et une visite dépaysante à l’ancienne chapelle Notre Dame de Lorette (en été), avancez jusqu’au Sémaphore, puis au phare du Cap Lévi.

Là, à pied, prenez à gauche le long des falaises vers le fort, et entrez dans la cour principale (le Conservatoire du Littoral le permet). Pour les amateurs de balade en forêt et pour changer des plages, Fermanville offre un massif forestier où votre chemin croisera un viaduc au milieu des rochers. Vous ne risquez rien, le « tue vac » n’y passe plus ! Il surplombe la Vallée des Moulins, et une ferme dans laquelle on élève des escargots (elle se visite si on est patient). Et si vous voulez goûter ces ecargots, mais aussi les meilleurs produits de la région, préparés avec beaucoup de talent, réservez vite votre table à La Maison Rouge située sur l'Anse du Brick.

 

Nous indiquerons aux amateurs de panorama un petit sentier peu connu, qui vous conduira au milieu des moutons jusqu’à un point de vue unique sur la côte et la rade de Cherbourg. En rentrant, visitez l’église de Saint-Pierre-Église, elle est très belle avec son clocher carré, typique ; et avancez jusqu’au parc du château très élégant et classique XVIIème.

Cherbourg

En venant de la Laiterie par la route côtière, vous pourrez prendre une bonne dose d’air marin en vous arrêtant au Becquet. Ce petit port a deux atouts : il est beau et il accueille le restaurant A l'abri des flots. Cuisine contemporaine et vue sur le port !

 

A deux pas, à Tourlaville, vous pourrez visiter le Château des Ravalet et son magnifique parc botanique.

Le Château des Ravalet Le Château des Ravalet

La plage de Collignon à Tourlaville est aussi très agréable, elle est surveillée et bien aménagée. Il y a aussi une belle jetée à arpenter, fermant le port en eaux profondes de Cherbourg.

 

La mer est présente partout à Cherbourg : la gare maritime vers l’Angleterre et l’Irlande, le port de pêche et la criée, le port Chantereyne pour la plaisance et bien sûr la Cité de la Mer qui vous fera découvrir le monde sous-marin. En la visitant, laissez vous bercer par les souvenirs du mythique paquebot Le Titanic, qui fit escale à Cherbourg lors de son voyage tragique. Vous pourrez aussi visiter le Titanic à travers des documents, des films et une reconstitution de ses décors.

 

Vous pourrez aussi flâner dans les rues piétonnes, il y a plusieurs restaurants sympas que nous vous indiquerons avec plaisir.

 

Des loisirs couverts ? Cherbourg n’en manque pas : les galeries commerciales pour le shopping, les piscines, la patinoire, le bowling, les cinémas et le casino, le théâtre et le musée d’art thomas Henry ou encore le Point du Jour, centre d’Art éditeur tourné vers la photographie, et pour les amateurs d’histoire, le Fort napoléonien du Roule devenu musée de la Libération, et la Batterie du Roule, galerie construite par l’armée allemande pendant la seconde guerre mondiale et ouverte au public depuis peu.

Plage de Collignon à Tourlaville Plage de Collignon à Tourlaville

La Pointe du Cotentin et la Hague

Pour varier les plaisirs, nous vous proposons un paysage beaucoup plus rude et plus escarpé, très dépaysant : promenez vous dans « Les déferlantes » de Claudie Gallay du côté de La Hague (livre à lire absolument, vous le trouverez dans la bibliothèque).

 

En quittant Cherbourg, vous allez suivre la route des Caps : étape au Château d’Urville, ancienne propriété de la famille de Tocqueville et dont les jardins rivalisaient avec celui du château des Ravalet.

 

Et puis en passant le lieu-dit Landemer, prenez à droite une toute petite route vers un point de vue exceptionnel. Attention, c’est presque une route de montagne ! De ce point de vue, deux options : soit abandonner la voiture et prendre le pas du peintre Jean-François Millet pour longer la côte par le chemin des douaniers (balade magnifique et pas trop difficile), soit reprendre la voiture et gagner Gréville-Hague pour visiter le village et la maison du peintre.

Le chemin des douaniers sur la côte Ouest Le chemin des douaniers sur la côte Ouest

Encore quelques kilomètres et vous pourrez faire halte au salon de thé du Manoir du Tourp : une ancienne ferme fortifiée typique qui propose régulièrement expositions et manifestations culturelles. La culture est bien représentée à la Hague, puisque voici Omonville-la-Petite, où vivait et où repose Jacques Prévert. Le poète avait le goût de ce pays authentique et magnifique. Comme lui, vous apprécierez Port Racine, le plus petit port de France. Arrêtez vous à Omonville-la-Rogue et baladez vous jusqu’au hameau d’Auderville, au milieu des vaches et des chevaux avec vue sur le phare de Goury…

Le Phare de Goury Le Phare de Goury

Puis un détour par Saint-Germain-des-Vaux et ses ruelles étroites, protégeant les petites maisons en granit des vents et du froid l’hiver. Encore une étape à Jobourg : là, vous êtes au bout du bout ! Par temps dégagé, du haut des falaises, vous verrez les côtes des îles anglo-normandes. Le soir, vous verrez les lumières d’Aurigny. Et si le temps gronde, venez y aussi ! La mer est magnifique à cet endroit par gros temps ! Si vous êtes sportifs, offrez vous une exploration des grottes de Jobourg, on dit que certaines étaient utilisées par les naufrageurs pour cacher leur butin ! Une visite acompagnée par des guides expérimentés qui connaissent chaque caillou de ce site grandiose (enfants de plus de 10 ans). Les coordonnées sont dans le cahier.

 

Sur cette route, les étapes gourmandes sont nombreuses : nous vous recommandons particulièrement le Moulin à Vent à Saint-Germain-des-Vaux et le Café du Port à Omonville-la-Rogue : dans les deux cas, très bonne cuisine et vue magnifique !

Nous vous invitons ensuite à prendre le chemin de Vauville. Ce village est situé dans un écrin de bruyères aux accents irlandais. La baie d’Ecalgrain, la lande, les marais pour observer les oiseaux migrateurs et le vieux château du XIIème et XVIIème siècle en pierres bleues. Mais le plus beau est encore à venir : le jardin tropical le plus haut d’Europe ! Avec une collection de plantes installée dans un dédale où chaque pas vous conduit à une rencontre : agapanthes, palmiers, roses, … et tout ça avec une vue imprenable sur la mer : un coin de paradis peut-être…

 

Mais vous n’avez encore rien vu ! Avancez de trois kilomètres jusqu’au village de Biville, traversez le et après une visite de la jolie petite église où repose le Bienheureux Thomas Hélye, prenez en direction des dunes. Vous tomberez droit sur l’un des plus vieux massifs dunaires d’Europe : un paysage indescriptible, que nous vous laissons découvrir sans en dire plus pour la surprise… Mais couchers de soleil romantiques garantis !

 

Ah oui, il y a là une plage de plusieurs kilomètres (non surveillée) avec peu de monde pour les familles et si en arrivant, vous prenez le chemin de gauche, il vous conduira à une plage ou les naturistes aiment prendre le soleil.

Pour les petits curieux, Ludiver, à Flottemanville Hague, vous emmènera dans les étoiles ! Planétarium, observations astronomiques, demandez le programme !

 

Après tous ses efforts, le réconfort : vous êtes tout près du village Des Pieux. Il y a une pépite dans ce village : Le P’tit Bourg, un restaurant qui vaut tous les détours ; une cuisine inventive et raffinée, présentée avec goût et l’imagination d’un chef qui travaille les produits de la région avec talent en restant modeste dans ses prix. Les gens d’ici le connaissent, pensez à réserver. 

 

Ensuite, faites une des plus belle promenades de la région sur l'extraordinaire plage du Rozel. Faufilez vous à gauche sur les rochers de schiste. Et surtout, n'oubliez pas votre appareil photo ! Nous n'en mettons pas ici pour vous préserver la surprise.

Baie d'Ecalgrain en hiver Baie d'Ecalgrain en hiver

Le centre du Cotentin

Notre région offre des paysages très variés sur peu de kilomètres. Le centre du Cotentin est un paysage de bocage et forestier.

 

De Tocqueville, partez vers Quettehou (pause à la pâtisserie Marie, un des meilleurs pâtissiers de France, sur la place), puis Valognes, le petit Versailles. Attention à la traversée des forêts, le grand gibier est prioritaire ! En passant dans la foret, vous pouvez faire une étape originale au Parc animalier de Montaigu-la-Brisette : oiseaux exotiques voisinent avec des lémuriens et des babouins facétieux. Les plus petits pourront faire la balade sur le dos d’un poney.

 

Valognes est une petite ville étonnante. Au XVIIIe et XIXe siècles, les aristocrates, les grands bourgeois, comme les armateurs, rivalisaient dans la construction de leurs maisons en pierre dites « de Valognes » : le résultat est une ville composée d’hôtels particuliers dans le style de Versailles. Une visite de l’Hôtel de Grandval-Caligny avec les souvenirs de l’écrivain Jules Barbey d’Aurevilly, de l’Hôtel de Beaumont, du Musée du Cidre et du Musée de l’eau de vie et des vieux métiers, vous donneront une idée de ce mode de vie d’un autre temps. Pour les sportifs, il y a une piste d’accro-branches à Saint-Sauveur-le-Vicomte.

 

Après Valognes, visitez Bricquebec, puis Saint-Sauveur-le-Vicomte. Ses deux villes sont aussi labellisées Ville d’Art et d’Histoire : musées, églises, thermes romains et lavoirs, autant de témoins d’une histoire riche, dans une ambiance de villégiature très agréable. D’autant que la gastronomie est là aussi : faites escale à l’Abbaye de la Trappe où vous trouverez de quoi vous réconforter avec les productions de la communauté cistercienne. Demandez nous aussi les dates des chasses aux trésors organisées dans les deux châteaux en juillet et août, vos enfants de 6 à 12 ans vont adorer !

 

Mémoire plus récente cette fois : descendez à Sainte-Mère-Église. Haut lieu de mémoire, ce village est le premier à avoir été libéré lors du débarquement allié en juin 1944. La plage d’Utah Beach, première plage du débarquement, est toute proche avec son musée du débarquement. Il y a aussi le site de la grande Batterie d’Azeville, à 7 km de Sainte-Mère-Église, l’une des premières constructions du mur de l’Atlantique. Plusieurs circuits historiques partent de ce secteur, comme par exemple, le Chemin de Mémoire.

La côte Ouest

À une quarantaine de kilomètres de Tocqueville, à partir des ports de Dielette, vous pourrez vous échapper en été vers les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey, sur les pas de Victor Hugo.

Un peu plus bas, vous attend l’exceptionnel massif dunaire d’Hattainville. Tout comme celui de Biville, vous découvrirez un paysage hors normes, propice à la balade et au repos. Tout près, Barneville-Carteret, jolie station balnéaire, vous accueille avec ses villas et sa plage où vous pourrez faire du char à voile, seul ou avec les enfants (les coordonnées du loueur/moniteur sont dans le cahier).

Plage de Barneville-Carteret Plage de Barneville-Carteret

En revenant de Barneville-Carteret, vous pourrez vous remettre de vos émotions à la Maison du Biscuit : salon de thé 1900, dégustation de produits du terroir, une boutique de confiseries et de pâtisseries artisanales de grande qualité, dans un décor recherché digne d’un conte de Grimm !

 

Juste à côté, ne manquez pas une rencontre originale : le meunier de Fierville vous fait visiter son authentique moulin à vent et vous emmène au rythme de ses ailes, pour un voyage dans le temps.

Et si vous êtes là début septembre, descendez à la foire millénaire de Lessay (ferme géante et surtout chevaux, poneys et ânes du Cotentin le vendredi). A Lessay, vous pouvez aussi en saison visiter l’une des dernières grande fromagerie indépendante de Normandie et découvrir comment naît un camembert Réo.

 

Et après tout ça, si on dansait ? En rentrant, sur la route qui relie Les Pieux à Cherbourg, un spectacle orignal vous attend à Sideville : la revue du Cabaret O Roches vous enchantera avec son show de plumes et paillettes, dans une croisière autour du monde en deux heures de diner spectacle exceptionnel !

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Laiterie de Tocqueville - 15 rue de la Gare - 50330 Tocqueville - France
02 14 14 42 21 ou 00 33 6 72 71 67 62 - contact@laiterie-tocqueville.com
Coordonnées GPS : Latitude 49.676758 - Longitude -1.3341

Appel

Email

Plan d'accès