Gîtes et chambres d'hôtes en Cotentin
Gîtes et chambres d'hôtes en Cotentin

Scoop !

Information confidentielle, réservée aux initiés : le père Noël vous propose une étape à la Laiterie de Tocqueville !

En cette fin d’année chargée, quel meilleur cadeau pour vos proches, vos enfants ou vos amis qu’un séjour à la Laiterie de Tocqueville ? Offrez-leur le repos, la paix, le dépaysement, le confort, la découverte !  Le tout dans une jolie carte cadeau, pour leur faire découvrir notre maison d’hôte dans la presqu’île du Cotentin. Ils se feront un stock de bons moments et de souvenirs magnifiques, grâce à vous ! 

Noël à la plage ?

Dans le Cotentin, nous savons arrêter le temps.

Nous abordons la fin de l’année avec une charge émotionnelle assez lourde. L’actualité n’allège pas nos pas et nos activités, souvent prenantes, ne nous laissent que peu de libertés. Ne serait-ce pas un bon moment pour reprendre la main sur le temps qui nous presse sans cesse et l’arrêter ? Noël se profile et la trêve traditionnelle, respectée collectivement ou pas, peut se décider individuellement. Pourquoi ne pas lâcher prise pour quelques heures ou jours et venir reprendre des forces iodées en bord de mer ? Le Cotentin, presqu’île dépaysante et paisible, s’offre à votre retraite du monde. Une ambiance d’hiver minérale, des paysages authentiques, le grand air, des ciels variés et chaotiques, mais aussi des cafés, des petites boutiques et des restaurants accueillants, vous permettront de reconstituer votre capital d’énergie.

Nous vous recevrons dans nos chambres d’hôtes avec plaisir, pour quelques heures ou plusieurs jours, nous serons heureux de partager notre maison et notre pays avec vous. Vos enfants découvriront le sapin près de la cheminée et sans trop chercher, quelques chocolats à effet relaxant… Les gites disposent eux aussi de cheminées très agréables après une balade vivifiante en bord de mer... En tête à tête ou entre amis choisis, quelques huitres, un bon vin et vous retrouverez tout votre tonus. Ce luxe est réservé aux initiés, les autres iront s’entasser loin et rentreront fatigués et fauchés…

Et vous, vous serez où ?

Les grands dauphins apprécient aussi le Cotentin !

Publié le 25 septembre 2015

Un dauphin « ambassadeur », cherchant le contact avec l’homme, joue près de Landemer Un dauphin « ambassadeur », cherchant le contact avec l’homme, joue près de Landemer

450 kilos, 4,50 m., 50 ans de vie environ, des bonds d’athlète et un tempérament joueur, voici le grand dauphin qui s’installe tout près de nos côtes. A tel point que les visiteurs de nos chambres d’hôtes et de nos gites, bien informés, les rencontrent au détour d’une crique.

Décidément notre région séduit. Les grands dauphins viennent eux aussi profiter des courants chauds et de la richesse des eaux de la Manche.

Le groupe d’étude des cétacés du Cotentin (GECC) opère sur une large zone pour recenser, surveiller et protéger ses mammifères marins si familiers. Ils sont un excellent curseur pour mesurer à travers eux, l’état de la mer.

 

 

C’est une espèce dite « sentinelle » : elle permet d’évaluer l’impact des pollutions et contaminations sur nos consommations des produits de la mer et donc, sur la santé de l’homme.

 

https://www.youtube.com/watch?v=Fa2BrYOPXOI

 

Le long de nos côtes, on dénombre entre 300 et 400 sujets, évoluant sur une zone de 7.000 km² allant du Havre à Saint Brieuc en passant par Cherbourg au centre. On ne connait pas encore très bien les motifs de leur installation. Une chose est sûre, ils trouvent ici de quoi se nourrir et s’implanter puisque la population est en augmentation. Ils se nourrissent de différents poissons (lançons, dragonnets, maquereaux, bars…), chassent en opportunistes et se déplacent en banc. Ils sont d’un naturel très joueur et souvent, ils accompagnent les pêcheurs, plaisanciers ou paquebots en faisant des cabrioles. 

Cependant, tout n’est pas rose et la vigilance est de rigueur. Le dauphin est sensible et le GECC met en place des programmes de protection, sanitaires mais aussi environnementaux avec la proximité des grands programmes énergétiques d’éoliennes et d’hydroliennes de mer.

https://www.youtube.com/watch?v=JT7oTrN4AgE

 

Avis aux observateurs !

 

Mais qui voyons nous arriver là-bas ? 

Et oui, eux aussi viennent nous visiter !! Mais c’est une autre histoire, du côté du Cap de Carteret, des Ecrehou et de Barfleur… 

Le 6 juin à la Laiterie

Publié le 6 juin 2015

On a déjà beaucoup écrit sur les évènements de juin 1944 et la Bataille de Normandie, qui redonna la Liberté à notre pays. Chaque année, le Cotentin reçoit de nombreux visiteurs sur le thème de la Seconde Guerre mondiale et, en particulier, des passionnés attachés à faire perdurer le souvenir des exploits des alliés, venus d’Angleterre, dans des reconstitutions souvent très fidèles de la vie des GI’s à leur arrivée en terre normande. Aujourd’hui, bien sûr, les rencontres sont festives et les armes ne crépitent plus sur les places des villages. Ces collectionneurs nous font découvrir l’ambiance, les décors et les matériels en action. La Laiterie de Tocqueville a reçu cette année des visiteurs européens venus de très loin pour commémorer à leur façon l’anniversaire du débarquement : Pays Bas, Grande-Bretagne, Allemagne…  Malgré le temps qui passe vite, nous sommes étonnés du nombre de jeunes familles qui réservent sur leurs séjours un temps sur ce thème si particulier, illustré par les musées d’Utah Beach ou de Sainte-Mère-Église, le cimetière de Colleville, la plage d’Omaha Beach et bien d’autres sites encore.

Parmi nos visiteurs, nous avons croisé dans l’entrée de notre maison un de ces érudits du débarquement : Rik Bode, un Belge d’Ostende venu tout spécialement. En uniforme de campagne pour participer aux manifestations et parachutages (plus de 500 dimanche au dessus de Sainte-Mère-Église, sous un soleil radieux et des milliers de spectateurs) et en tenue de gala pour le dîner du soir, il nous a fait partager sa passion et ses connaissances de l’armée américaine de l’époque ainsi que son matériel de transport. Un très bon moment et un échange inattendu avec un personnage haut en couleurs, ponctués d’une séance photos pour remonter dans le temps.

Thank you for coming, Captain Rik ! Rendez-vous est pris pour 2016 ! 

 

La mer fait le show !

Publié le 22 mars 2015

Second acte, dimanche à 18h00 : marée basse

Le Phare de Gatteville vu de Barfleur Le Phare de Gatteville vu de Barfleur

Nous voici en balade sur les rochers autour de Barfleur et de Gatteville-Phare. La mer est loin et découvre des îles au milieu d’un paysage lunaire. Les mouettes chassent et les promeneurs se régalent les yeux. En plus, le soleil diffuse une lumière douce et, en cette fin d’après midi de dimanche, une ambiance très paisible.

Le Phare de Gatteville à marée basse Le Phare de Gatteville à marée basse

Marée basse, marée haute : quelle différence !

La jetée à Barfleur à marée basse La jetée à Barfleur à marée basse

Publié le 21 mars 2015

Premier acte, samedi à 10h30 : marée haute

Pour faire profiter nos amis lointains de la marée du siècle dans le Cotentin, Laurence se mouille !

Le Phare de Gatteville à marée haute Le Phare de Gatteville à marée haute
La jetée à Barfleur à marée haute La jetée à Barfleur à marée haute
Les grandes marées tiennent leurs promesses dans le Cotentin ce samedi, sous un ciel radieux ! Les forts coefficients de ces jours-ci amènent un spectacle rare et nos côtes sont transformées, dégageant des espaces pour la pêche à pieds, pour la balade sur les rochers ou pour le plaisir des photographes et des peintres.
Certains espèrent même que la mer se retirant, des épaves vont se révéler ! Aventures en vue…
Barfleur sous le soleil Barfleur sous le soleil
Marée haute dans le port de Barfleur Marée haute dans le port de Barfleur

A suivre pour la « basse io » vers 17h00 !

Les grandes marées en Cotentin

Publié le 18 mars 2015

Deux évènements exceptionnels nous attendent dans quelques jours sur les côtes du Cotentin : une éclipse et des grandes marées avec un coefficient de 119 sur une échelle maximum de 120 !

 

Etant un marin d’eau douce, je préfère reprendre ici deux articles parus sur ce sujet ces jours-ci. Le premier a été écrit par Sandrine Chesnel pour « l’Express », nous expliquant le phénomène, son exception et ses dangers. Dans le second, Sarah Villechevrolle pour l’Office de Tourisme de Barneville-Carteret, nous  dit pourquoi le Cotentin en est l’un des meilleurs postes d’observation.

Explications…

 

Grandes marées, grand spectacle... et grands dangers

Par Sandrine Chesnel publié le 17/03/2015  - L’Express

 

" En ce week-end de grandes marées, nombreux seront les touristes ou les habitants du littoral à se rendre au bord de la mer pour admirer le spectacle. Ce qu'il faut savoir pour que la balade ou la partie de pêche à pied ne tourne pas à la catastrophe. 

 

C'est le deuxième effet de l'éclipse solaire du vendredi 20 mars : cette fin de semaine sont prévues plusieurs grandes marées, dépassant un coefficient de 115, avec un record historique à 119 ce week-end.  Trois journées exceptionnelles en perspective, très recherchées par les fans de coques et autres couteaux, et aussi plus généralement par tous les amateurs de spectacle naturel. Mais quelques précautions sont à prendre pour que ce grand moment de communion avec mère nature ne vire au drame. 

 

C'est quoi, une "grande marée" ?

La force d'une marée est indiquée grâce à un coefficient qui va de 20 (marées faibles, dites de mortes-eaux) à 120 (grandes marées, dites de vives-eaux).  

Les plus grandes marées se produisent lorsque les forces d'attraction de la Lune et du Soleil se conjuguent, lors de l'équinoxe. C'est le cas ce samedi, puisque la marée haute atteindra un coefficient de 119. A noter : plus le coefficient est grand, plus le marnage (la différence de hauteur entre la marée basse et la marée haute) est grand. Ainsi ce samedi, à Cancale, en Bretagne, le marnage dépassera 14 mètres, tout comme au Mont-Saint-Michel, en Normandie. 

 

A quelle heure l'admirer ?

Le coefficient d'une marée est le même partout en France, mais l'heure des marées (haute ou basse) varie en fonction de la localisation. En France, la marée haute sera atteinte en premier lieu dans le sud-ouest, puis de plus en plus tard dans la journée de samedi, en remontant du sud au nord.  

Ainsi la marée haute record liée à ce coefficient de 119 aura lieu à 17h16 à Saint-Jean-de-Luz, sur la côte Basque, à 17h33 à Lorient, en Bretagne, à 21h58, à Cherbourg, en Normandie... et à 1h33 dans la nuit de samedi à dimanche pour les habitants de Dunkerque, dans le Nord-Pas de Calais ! 

Comment savoir à quelle heure aura lieu la marée historique dans votre région ou sur le lieu choisi pour votre week-end ? Les horaires des marées sont affichés sur les postes de secours des plages surveillées, mais vous pouvez aussi les consulter sur le site du Service hydrographique et océanographique de la marine.  

 

Quelles précautions prendre ?

Si vous souhaitez profiter de cette marée basse exceptionnelle pour pêcher les coques, ou tout simplement faire une grande balade, il faut d'abord vous renseigner auprès des postes de secours locaux, ou des sauveteurs de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) présents sur le site, pour connaître les horaires à respecter, et notamment l'heure limite à partir de laquelle il vous faudra remonter du bord de l'eau. Faute de quoi vous prenez le risque de vous retrouver encerclé par la marée, comme c'est arrivé lors des dernières grandes marées à plusieurs pêcheurs à pied, rapporte le CROSS (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) de Jobourg.  

Si c'est plutôt la marée haute qui vous intéresse, notamment pour prendre des photos de digues ou de routes submergées, là encore, méfiance : une forte marée conjuguée à un coup de vent peut déclencher des vagues puissantes. La présentatrice météo de BFM, Fanny Agostini, en a fait l'humide expérience lors de la dernière grande marée de février... 

 

Où assister au spectacle ?

A l'occasion des grandes marées, les baies sont des endroits recherchés par les amateurs de ce type de grand spectacle maritime. A marée basse, elles autorisent une découverte inédite de l'estran, parfois sur plusieurs kilomètres, et à marée montante, l'observation à vue d'œil de la mer "qui monte".  

 

Ainsi, la baie du Mont-Saint-Michel, en Normandie, est prise d'assaut à chaque grande marée. Le coefficient de 119 y sera atteint dans la soirée autour de 20 heures; le soleil se couchant autour de 19h15, vous pourriez réussir de jolies photos. Mais attention : la typographie particulière de la baie du Mont-Saint-Michel, conjuguée au deuxième plus grand marnage au monde, entraînent une marée qui monte très rapidement. Pas tout à fait "à la vitesse d'un cheval au galop", mais toujours trop vite pour permettre à un marcheur d'y échapper, surtout si on y ajoute la présence d'authentiques sables mouvants... Pour admirer le spectacle en toute sécurité, mieux vaut donc se faire accompagner par un guide, ou se trouver un bout de rempart sur le Mont lui-même ou la nouvelle passerelle qui y mène.

 

La prochaine marée coefficient 120 

La prochaine "marée du siècle" de ce samedi 21 mars 2015 aura un coefficient de 119. Pour voir l'effet d'un coefficient 120, il faudra patienter un peu... jusqu'au 25 mars 2073. "

 

 

Les grandes marées en 6 questions

Par Sarah Villechevrolle pour l’Office de Tourisme de Barneville-Carteret, publié le 14 mars 2015

 

Le coefficient de marée, compris entre 20 et 120, est un indice permettant de mesurer le « marnage », c’est à dire la différence du niveau de la mer, observée entre une marée haute et la marée basse qui lui succède. Plus le coefficient est élevé, plus la mer monte haut et descend bas.

 

Pourquoi le coefficient de marée n’est-il pas toujours le même ?

Le phénomène des marées est lié à la position de la Terre, de la Lune et du Soleil. Parfois, le positionnement de la Lune et du Soleil va accentuer leur attraction sur la Terre, ce qui provoquera un important mouvement des mers et des océans. Ce sont les grandes marées. A d’autres moments, leur positionnement affaiblira l’attraction qu’ils exercent sur notre planète, ce sont les marées dites de « morte-eau ».

 

Pourquoi ne faut-il pas rater la marée du 21 mars 2015 ?

L’alignement de ces trois astres, tel qu’il sera le 21 mars 2015, ne se produit en moyenne que tous les 18 ans. L’attraction de la Lune et du Soleil sur la Terre atteint son paroxysme, provoquant ainsi des marées de très grande envergure. On parle de « marée du siècle » dès que le coefficient dépasse 118. Ainsi, pour ceux qui n’auront pas pu assister à ce spectacle, il faudra attendre le 3 mars 2033 pour l’observer de nouveau !

 

Quel sera le niveau de la mer ?

Avec un coefficient de 36 (rappelez-vous, on appelle cela « marée de morte-eau »), le marnage est évalué à 4.25 mètres. Avec un coefficient de 119, le marnage de la marée du siècle est évalué à plus de 14 mètres, soit la taille d’un immeuble de 4 étages !

 

Quelles sont les dates des autres grandes marées en 2015 ?

Dimanche 19 avril 2015 : coefficient 113

Lundi 31 août et mardi 1er septembre 2015 : coefficient 114

Mardi 29 septembre : coefficient 117

Mercredi 28 octobre : coefficient 113 "

 

 

Vous savez tout, à vos bottes !!

 

Après de longues balades en bord de mer, rien de tel qu’un feu de cheminée et un lit douillet. Nous serons heureux de vous recevoir dans nos chambres d’hôtes à la Laiterie de Tocqueville et de vous conseiller les meilleures adresses de la pointe de Cotentin, entre les ports de Barfleur, de Saint Vaast La Hougue et la pointe de la Hague, pour reprendre des forces d’un bon coup de fourchette !

 

A tous les amateurs de grand spectacle, de pêche à pieds et d’oxygène pour la tête et le corps, bienvenue en Cotentin !

 

Nouvelle année, nouveaux habits !

Publié le 6 janvier 2015

Nous avons été très heureux de nos rencontres 2014, pour notre première année de chambres d’hôtes. Les témoignages nous encouragent et surtout, la belle proportion de revisites et de recommandations sur moins de 10 mois nous réjouit.

 

La Laiterie s’offre un site internet flambant neuf ! Nous voulons répondre aux besoins de mobilité de l’information pour nos visiteurs. Le site est désormais consultable sur smartphones et tablettes, car nous devons nous adapter à ces supports nomades de formats divers. Vous êtes sur la version V1, que nous allons faire évoluer au fil du temps et nous espérons réussir à vous transmettre le plaisir que nous avons à vivre dans ce Cotentin si magique et si paisible. Nous serons heureux de le partager avec vous et comptons sur ce nouveau site pour vous guider dans vos projets de séjours ou de vacances : dans un monde stressant et agité ou tout va vite, ce sont des moments indispensables pour se reposer et se ressourcer.

 

C’est une recette infaillible pour passer une bonne année 2015, que nous vous souhaitons pleine de joies, de sourires et d’air iodé !

Un grand moment de bonheur à la Laiterie

Publié le 15 novembre 2014

Le 8 novembre, famille et amis se sont rassemblés autour de nous pour fêter notre mariage. Retrouvailles, émotions et sourires pour une parenthèse salutaire dans nos vies (trop) trépidantes.

Réception à la Latierie Réception à la Latierie

Nous avons fait le pari de réussir un mariage en novembre, comptant sur le célèbre soleil normand, qui ne nous a (presque) pas fait défaut. Pour nous assurer sa présence, nous avons reçu nos amis plusieurs jours et ils ont pu visiter nos beaux paysages sous le soleil dimanche et lundi. Certains en ont profité pour visiter le Cap Lévi, Barfleur et Saint-Vaast-la-Hougue et il semble qu’ils aient été séduits.

Ce petit article a surtout pour but de remercier ceux de nos amis, visiteurs en gîtes ou chambres d’hôtes, qui nous ont témoigné leur amitié, sans être parmi nous. Nous avons reçu beaucoup de messages adorables par tous moyens modernes : SMS, MMS, emails, téléphone, fleurs, cartes de vœux toutes plus originales les unes que les autres. Nous avons été très touchés par toutes ces pensées chaleureuses, soyez-en remerciés !

Roulez jeunesse

Publié le 7 septembre 2014

Ce week-end, après un tour en Normandie, nous recevons une hôte de marque dans les chambres d'hôtes de la laiterie…

Austin "Baby 7" Austin "Baby 7"

Et quelle marque ! Une Austin Seven, surnommée la baby 7, construite en 1934. Elle est l’un des modèles les plus célèbres de l’automobile anglaise du fait de son très grand succès avec 290.000 exemplaires vendus. Nous la recevons dans une très belle version « New Ruby Saloon », version équipée d’un grand toit ouvrant et d’un moteur de 750 cc qui propulse le bolide à près de 50 miles à l’heure.

 

Son conducteur a une autre particularité : en 80 ans, il n’est que le second propriétaire de cette voiture en parfait état. Il suffit d’entendre le moteur démarrer et ronronner comme une horloge. Ce modèle populaire a fortement inspiré la première BMW Dixi et Nissan au Japon s’est servi de cette base pour ses premiers modèles. On dit aussi que la version Swallow de la Seven aurait permis de jeter les bases de la Jaguar Car Company… Chapeau bas ! Et bienvenue à la Laiterie, les deux vieilles dames auront surement des souvenirs à se chuchoter cette nuit !

Un été peut en cacher un autre

Publié le 3 septembre 2014

Les loups de mer du port de Barfleur nous annoncent un été indien en septembre ! Une bonne occasion de venir se ressourcer sur les sentiers du littoral du Cotentin, pour ceux qui cherchent la paix et le dépaysement.

 

Et oui, les grandes vacances se terminent, nous laissant une jolie farandole de rencontres sympathiques, parfois rapides, parfois plus longues, avec des visiteurs d’horizons lointains ou venus visiter nos chambres d’hôtes en voisins. Randonnées de bord de mer, visites d’expos ou de vide-greniers, de festival de musique de mer, de fort napoléonien ou de phares, pique-niques et restaurants, vont pouvoir se poursuivre en septembre sous le soleil avec une belle lumière ! Inutile donc de ranger les chaussures de rando trop loin, le Cotentin joue les prolongations. Je vous écris sous un soleil de plomb !

Jardin sur l'île de Tatihou Jardin sur l'île de Tatihou

Je profite de ce mot pour vous inciter dans vos recherches d’idées de séjours de vacances en Normandie, ou plus généralement dans l’ouest de la France, à ne pas trop vous fier aux météos nationales que nous distille la télévision. Pour cause d’économie, on nous attribue les prévisions de Saint-Lô ou de l’intérieur des terres. Or, le littoral est très souvent bien mieux loti que ce qu’on nous montre au « vingt heures » ! Une astuce donc, pour être mieux informé que votre voisin : il suffit d’aller sur le site de Météo France et dans la barre de recherche, de taper le code postal de Barfleur (50760). C’est ce que je fais, et j’ai constaté la fiabilité des prévisions : nous avons les pieds dedans.

 

Merci à tous ceux qui ont choisi la Laiterie de Tocqueville pour séjourner dans le Val de Saire. Ils nous ont confortés dans notre choix de proposer des chambres d’hôtes dans cette ancienne usine, permettant de sillonner la presqu’île, de la pointe de la Hougue à la pointe de la Hague, très facilement. Grâce à eux, nous avons même découvert de nouvelles adresses de délicieux restaurants, ou encore, un producteur d’huîtres qui fait des dégustations et des visites de ses parcs !

 

Alors, nous sommes là pour ceux qui voudraient reprendre une petite dose de vitamine D en septembre, comme l’île de Tatihou, qui vous réserve ses senteurs florales et maritimes de fin d’été ! Ne pas oublier la crème solaire, car comme le homard, vous pourriez rougir !

Ce week-end dans le Val de Saire

Publié le 17 juillet 2014

Vous êtes en vacances ou de passage à Barfleur ou Saint-Pierre-Eglise ? Que faire dans le Val de Saire ce week-end ? Voici quelques pistes.

 

Nous avons le plaisir de vous communiquer le programme des manifestations prévues du 18 au 20 juillet à Barfleur, Gatteville-Phare, Tocqueville ou Carneville :

 

Vendredi 18 juillet – « UNE HEURE, UN CONTE » à Barfleur

Animation gratuite pour enfants de 7 à 12 ans proposée par la Biliothèque Municipale de Barfleur
De 11h00 à 12h00 – Rendez-vous cour de la Mairie

Samedi 19 juillet – FETE DE LA MOULE à Barfleur

Organisée par le Comité des Fêtes de Barfleur. Toute la journée, dégustation et vente de moules. Visite de bateaux. Participation de la SNSM. L’après-midi, chants de marins par « Les Marins du Cotentin »
Organisation / informations : Comité des Fêtes de Barfleur : Mme Gancel : 02.33.54.56.55

Samedi 19 juillet – FESTIVAL « ETE MUSICAL DE BARFLEUR » L’OCTUOR DE FRANCE à Barfleur

Orchestre de chambre – Quatuor « La jeune fille et la mort », Schubert – Quintette avec clarinette, Mozart.
Dans le cadre du 10ème anniversaire de l’Eté musical de Barfleur », l’Association des Amis de l’Eglise de Barfleur vous convie en l’église St Nicolas de Barfleur, à 20h30.
Entrée : 20 € – Gratuit moins de 15 ans.
Billetterie : Offices de Tourisme de Barfleur, Saint Vaast La Hougue, Quettehou et Valognes – Saint Lô : Librairie Planet-R – A l’entrée du concert.
Renseignements : Association des Amis de l’Eglise de Barfleur 06.80.60.67.14 – Office de Tourisme de Barfleur 02.33.54.02.48

Du 19 au 25 au juillet – EXPOSITION DE PEINTURE de SERGE ESTHER à Barfleur

Exposition de peintures et maquettes de bateaux, organisée par la Mairie de Barfleur à la salle polyvalente.
Entrée libre et gratuite.

Dimanche 20 juillet – FETE DES RELIQUES à Gatteville-Phare

Messe à 11h avec distribution de pain bénit.
Vide grenier sur la place de Gatteville-Phare de 7h à 18h, buvette, frites, grill…

Samedi 19 et dimanche 20 juillet – Les Toqués du Fait Main au Château de Tocqueville

Rencontres avec des artisans et artistes passionnés dans ce salon de l’artisanat, dans le magnifique cadre du Château de Tocqueville.
De 10h à 18h, accès libre – Contact 02 33 54 63 80

Dimanche 20 juillet – Démonstration de savoir faire : LA DENTELLE à Réthoville

Découverte de la fabrication de la dentelle au Moulin à eau de Marie Ravenel
De 14h à 18h, accès libre aux démonstrations – Visites guidées du moulin de 11h00 à 12h30 et de 14h à 19h00 (dernière visite 1/2 heure avant la fermeture) – Contact 02 33 54 56 18

Dimanche 20 juillet – Concert au Château de Carneville

A 17h, les Marins du Cotentin chantent les années 40
Contact : 06 68 82 34 98 / 06 06 40 93 83

Et chaque mercredi, samedi et dimanche – LES AMUSEURS à Barfleur

Au 1er étage des Amuuseurs, les expositions permanentes sur la magie : décors de théâtre, costumes, vitrines d’objets rares et anciens, affiches… et actuellement un hommage à Garcimore.
A 15h30, un spectacle sera présenté par Jan Madd et ses partenaires:  » Sac à Malices » d’une durée de 30 minutes (selon la participation du public). Amusement, fantaisie, bonne humeur, mystère et illusion pour un divertissement tout public.
Durée de la visite : 60 mn environ

Rendez-vous aux jardins

Publié le 27 mai 2014

Quatre jardins sont à visiter dans le Val de Saire du 30 mai au 1er juin 2014 à l'occasion de la 12ème édition des "Rendez-vous aux jardins 2014".

Jardin de l'île de Tatihou Jardin de l'île de Tatihou

- Les jardins de l’île Tatihou, à Saint-Vaast-la-Hougue. Petit jardin clos aménagé dans le grand jardin maritime avec de nombreuses plantes médicinales utilisées à l’époque du lazaret.
Gratuit (l’aller-retour en bateau demeure payant : 6 € adultes et 2,50 € pour les enfants de 4 à 11 ans).

 

- Le jardin de la Gervaiserie à Quettehou, 2 rue du vieux presbytère. Ce jardin possède des buis anciens, un escalier d’eau, des bassins, des fontaines, des rosiers.
Visite libre samedi de 14h30 et 18h30 et dimanche de 15h à 18h30. 3 €.

 

- Les jardins du Château de Tocqueville. Parc à l’anglaise créé vers 1840 par Marie Motley, épouse d’Alexis de Tocqueville. Vendredi, samedi et dimanche, de 14h à 18h.
Visite libre. Gratuit.

 

- Le jardin des cinq sens à Teurthéville-Bocage, 6 Hameau Sainte-Croix. Blotti dans un plaisant hameau isolé, ce jardin comprend deux espaces plantés.
Visite libre ou visite guidée, samedi et dimanche de 15h à 18h. 3 €.

Il y a le ciel, le soleil et la mer...

Publié le 14 mai 2014

Un week-end évasion près de chez vous : transportez-vous en quelques minutes dans un autre monde et oxygénez-vous la tête et le corps au soleil !

Phare du Cap Lévy Phare du Cap Lévy

Le soleil s’annonce radieux cette fin de semaine sur la presqu’île du Cotentin et nous vous proposons une petite virée dépaysante et oxygénante en bord de mer, autour de la Laiterie de Tocqueville. A 2h30 de Rouen et de Rennes, 1h15 de Caen, nous sommes situés à 5 minutes de Barfleur, l’un des plus beaux villages de France, à découvrir en flânant autour du port et dans les ruelles, sur les pas de Guillaume le Conquérant. Pour les amateurs de patrimoine, en quelques minutes vous pourrez admirer la côte du haut du phare de Gatteville, ou arpenter les remparts du fort napoléonien du Cap Levy, sur la côte de Fermanville.

Venez faire une pause à la Laiterie !

Publié le 2 avril 2014

Depuis le 1er avril 2014, cinq chambres d’hôtes vous accueillent à la Laiterie de Tocqueville, dans l’ancienne usine construite en 1909. Notre projet de créer des chambres d’hôtes à Tocqueville est né d’une envie et de rencontres. Nous aurions pu ouvrir ou acheter un hôtel quelque part en Normandie, mais nous cherchions autre chose qu’une activité strictement commerciale de location de chambres. A une époque très individualiste où on a bien du mal même à connaitre ses voisins, nous avions envie de rencontrer et d’échanger avec d’autres personnes. Quoi de mieux que de les recevoir dans notre maison ? 

 

Nous avons donc lancé nos recherches et débarqué nous aussi un matin de juin (2008) dans la cour de la vieille laiterie de Tocqueville attaquée par le temps, l’abandon, les squatteurs et les paint-balleurs. Déjà une rencontre et un coup de foudre, pour ce lieu atypique au milieu de la peu connue mais magnifique région du Cotentin. Des rencontres encore avec les financiers, les artisans, et l’accueil chaleureux des habitants, pour arriver à cette première étape de 2012, où nous ouvrions nos gîtes dans la maison du directeur et dans l’ancien garage transformé en loft. En quelques mois, tour du monde ! Nos premiers visiteurs viennent bien sûr de France, mais aussi d’Australie, de Belgique, de Russie, de Pologne, d’Allemagne, d’Afrique du sud, des Etats Unis, du Viet Nam. Cependant, il faut bien reconnaitre une certaine frustration : l’échange, même très sympathique, est limité car le principe du gîte et nos travaux très prenants ne nous donnaient pas la liberté de contact recherchée. Elle s’améliore avec un phénomène nouveau : nous avons le plaisir de revoir dans nos gîtes, pour la deuxième et même pour la troisième année consécutive, des familles « de la première heure », ce qui est un grand encouragement !

 

2014 sera un bon cru pour notre objectif puisque nous ouvrons notre maison d’hôtes. Un nouvel hôtel à Tocqueville ? Non, une formule originale pour sortir des sentiers battus, permettant une pause de quelques heures ou plusieurs jours hors de l’agitation du monde. Nous proposons, à partir du 1er avril (et ce n’est pas un poisson !), pour découvrir notre région en faisant escale sur notre quai, qui n’accueille plus les pots de lait, mais des voyageurs.

 

Pour les vacances au bord de la mer ou pour un déplacement de travail, nous avons aménagé nos cinq chambres d’hôtes (avec salle de bains et WC privatifs) dans l’ancienne laiterie. Chacune évoque l’histoire de cette usine : la crèmerie, le laboratoire, les laitiers, le bureau, l’atelier. L’immense quai de réception qui commençait dans la cour et qui se prolongeait jusque dans le cœur du bâtiment a été divisé en espaces de vie dans lesquels seront servis les petits déjeuners : selon la saison, au coin du feu dans la salle à manger, dans le jardin d’hiver ou au soleil sur la terrasse. Nous avons également recréé une « cafet’ », un salon dédié aux hôtes et équipé d’un coin repas avec un micro ondes et une télévision, pour pique-niquer confortablement sans avoir à ressortir le soir, par exemple.

 

Depuis plusieurs années, nous collectons les documents et objets (photos, emballages, étiquettes, factures…) illustrant la vie de la Laiterie de Tocqueville. Ils sont maintenant à découvrir dans le hall d’entrée, l’ancien comptoir.

 

La Laiterie revit !

Le Cotentin, terre de sportifs

Publié le 25 mars 2013

Il est de notoriété publique que la Normandie et en particulier la Manche, est une région à vocation équestre. Terres d’élevage par excellence, nos pâtures ont été foulées par les sabots des meilleurs chevaux de course ou de sport. C’est à cette activité que nous nous sommes consacrés ces derniers week-ends après la découverte à Réville, presque par hasard, du Centre équestre du Val de Saire.

Plage de Réville Plage de Réville

Avis aux amateurs de nature, d’authenticité et de grands espaces ! Bien sûr, au début on galère un peu, mais les jeunes cavaliers du centre sont très sympas et ne nous ont pas laissés empêtrés dans nos sangles, brosses et autres rênes. Ils sont vite venus à notre rescousse en nous donnant les conseils ou le coup de main efficace pour mettre nos chevaux en ordre de marche.

 

Encore quelques coups de brosse, et nous étions en selle pour LA balade à cheval sur la plage ! Mais oui, c’est un des atouts du Centre équestre du Val de Saire : au bout du monde, en quelques foulées, vous êtes transporté dans un décor de rêve avec vue sur l’ile de Tatihou, excusez du peu… Petits chemins, maisons en pierre, arbres penchés et nous voici à longer les vagues pour un grand bol d’air et une sensation de liberté. Vu d’en haut, on se croirait dans un film romantique, d’autant que notre départ s’est fait sous le soleil. Dépaysement garanti !

Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Laiterie de Tocqueville - 15 rue de la Gare - 50330 Tocqueville - France
02 14 14 42 21 ou 00 33 6 72 71 67 62 - contact@laiterie-tocqueville.com
Coordonnées GPS : Latitude 49.676758 - Longitude -1.3341

Appel

Email

Plan d'accès